Au revoir Mme Rizk ♥

- Catégories : ACTUS , NOS ARTICLES

C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de notre mère fondatrice, mère spirituelle et de notre mère au sens propre : Maryse Dormoy Rizk

Maryse Dormoy Rizk est, et restera, le personnage central des parfumeries Phoenicia qu’elle a créée avec son mari il y a 54 ans et auxquelles elle a consacré toute sa vie. C’est la raison pour laquelle l’équipe a souhaité lui rendre un hommage inspiré de Notes de cœur :

Notes Vertes pour son dynamisme :

Une personnalité tonique toujours prête à livrer bataille pour qu’aucune porte ne soit fermée aux petites Antilles et que le Luxe s’implante dans ce marché trop souvent sous-estimé par les grandes marques.

Notes Hespéridées :

Pour la légèreté avec laquelle elle considérait l’étiquette privilégiant l’authenticité, la détermination et le mérite.  

Notes Epicées :

Pour nous rappeler que c’est au 8 rue Frébault à Pointe à Pitre – la rue du marché aux Epices – qu’a ouvert la 1ère parfumerie Phoenicia en 1968.

Notes Aquatiques :

Evidemment, nous pensons ici au choix du bateau comme emblème de Phoenicia évoquant à la fois l’importation de précieux alcools et jus au sens olfactifs de ces termes, ainsi qu’aux origines libanaises de son défunt Mari, Ricky RIZK.

Notes Fruitées :

Personnalité haute en couleurs, sans filtre dans la franchise comme dans la générosité, le punch* Maracudja de Maryse était très apprécié. (*à consommer avec modération).

Notes Aromatiques :

 Si en passant devant le 121 bis rue Frébault vous ne pouviez échapper aux effluves de palettes olfactives, c’est sans savoir que quelques étages plus hauts, la porte de Maryse laissant aussi échapper de bonnes odeurs de cuisine, était toujours ouverte et sa demeure toujours pleine.

Notes Florales :

Maryse était aussi une femme fidèle à son 1er parfum : First de Van Cleef qu’elle aura porté depuis sa sortie en 1976 portant ainsi à même la peau le parfum des roses, jasmins et narcisses... c’était également une grande admiratrice des orchidées qui ornaient tous les coins de son appartement.

Notes Boisées :

Sans conteste Maryse aura été la racine mère de Phoenicia comme de sa famille, allant jusqu’à soutenir et nourrir mêmes les branches les plus éloignées de l’arbre, sans sectarismes.

Notes Cuirées :

Tous ceux qui l’ont connu savent combien c’était une femme forte au caractère bien trempé qui derrière sa carapace possédait un cœur tendre.

Notes Ambrées :

Les notes ambrées sont douces et chaudes donnant une sensation de confort et Maryse a trouvé son point d’orgue au sein d’une ville agitée mais à la chaleur humaine sans pareil : Pointe à Pitre !

Ville qu’elle ne quittera sous aucun prétexte…jusqu’ici.

 

Au revoir Mamou,

L’équipe de Phoenicia,

Partager ce contenu